forum el bayadh

عزيزي الزائر / عزيزتي الزائرة يرجي التكرم بتسجبل الدخول اذا كنت عضو معنا
او التسجيل ان لم تكن عضو وترغب في الانضمام الي اسرة المنتدي
سنتشرف بتسجيلك
شكرا
ادارة المنتدي

ANCIEN SMA D'EL BAYADH (EX) GERYVILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ANCIEN SMA D'EL BAYADH (EX) GERYVILLE

Message  bessadet le Mar Nov 27, 2012 6:37 am

LE SCOUTISME
INTRODUCTION]




Le mouvement des scouts est apparu en Algérie après la première guerre mondiale, par le biais des Français dont l'objectif était d'éduquer leurs enfants. C'était une copie du mouvement des scouts existant en France malgré la présence dans ses rangs de certains jeunes algériens, attirés par l'organisation, la discipline scout et l'uniforme.

Cependant (la célébration du centenaire de la conquête) et les manifestations provocatrices qui l'avaient accompagnée auxquelles avaient participé les scouts ont poussé les Algériens à se retirer de ses rangs et s'orienter vers la création des Scouts Musulmans Algériens.





CREATION]




L'origine des Scouts musulmans algériens remonte aux années 30 lorsque fut créée une section de scouts à Miliana sous le nom de section Ibn Khaldoun par Sadek El Ghoul. Peu de temps après, une deuxième section fut créée en 1935 par Mohamed Bouras, sous le nom de section al falah. Elle obtint l'agrément officiel en juin 1936, à la suite de quoi, les sections de scouts s'étendirent aux autres villes du pays. Ainsi apparurent les sections al raja et al sabah à Constantine (1936), la section al falah à Mostaganem (1936), la section al iqbal à Blida (1936), la section al qotb à Alger (1937) la section al hayat à Setif (1938), la section al hilal à Tizi Ouzou (1938), la section al raja à Batna (1938) et enfin la section al noujoum à Guelma (1938).

Devant l'accroissement du nombre de sections de scouts, Mohamed Bouras pensa à la création de la ligue des scouts musulmans algériens qui obtint l'agrément du gouvernement du Front Populaire. Le congrès constitutif eut lieu à El Harrach sous la présidence d'honneur de Cheikh Abdelhamid ibn Badis. La devise du congrès était : "L'islam est notre religion, l'arabe notre langue et l'Algérie notre patrie".





SON ROLE DANS LE MOUVEMENT NATIONAL



Les activités du mouvement scout s'étendirent et les sections se multiplièrent à travers le pays. Le mouvement acquit une grande popularité auprès des citoyens notamment après avoir obtenu le patronage des ulémas réformistes qui supervisaient les rassemblements de scouts dans les différentes villes d'Algérie, Ibn Badis à Constantine, Tayeb El Oqbià Alger et El Bachir El Ibrahimi à Tlemcen. Le mouvement se transforma en véritable école de nationalisme pour inculquer aux jeunes les idées nationalistes, les principes de l'Islam et de la langue arabe, l'intégration de l'idée de l'indépendance à travers les camps de scouts et les pièces de théâtre exprimant la réalité amère vécue par les Algériens sous le joug du colonialisme, les chants patriotiques et l'inculquation du sentiment d'appartenance patriotique dans l’esprit des jeunes. Cette intense activité des scouts musulmans algériens exposa l'organisation aux pressions des autorités françaises qui firent tout leur possible pour les entraver, le meilleur exemple d'un tel comportement étant l'exécution de Mohamed Bouras le 27 Mai 1941 sous l'accusation d'"espionnage au profit du nazisme".

En dépit de tous les blocages, les scouts poursuivirent leurs missions nationalistes par:

- La distribution des publications de partis politiques tels que le Parti du Peuple Algérien et du Mouvement des amis du manifeste

- La tenue de réunions de formation aux domiciles des militants

- La participation aux manifestations dont la plus notoire est leur participation aux manifestations du 08 mai 1945 au cours desquelles le premier martyr fut le scout Bouzid Chaal, portant l'emblème national

L'utilisation des locaux des scouts comme refuges pour les militants poursuivis par la police française.





SON ROLE DANS LA LUTTE DE LIBERATION]




Les scouts musulmans algériens ont constitué un réservoir considérable d'hommes prêts à accomplir des actions armées. En effet, lors du déclenchement de la lutte de libération, les membres des scouts se sont empressés de rejoindre les rangs des moudjahidine. Répondant à l'appel du Front de Libération Nationale, le mouvement avait annoncé son autodissolution. C'est ainsi que l'Armée Nationale Populaire fut renforcée par des jeunes, compétents, entraînés et imprégnés d'un sens élevé de la discipline et de la fidélité à la patrie. La lutte de libération a ainsi trouvé en eux des éléments conscients, entraînés à l'action, ayant le sens de l'organisation et prêts au sacrifice pour la patrie avec une totale conviction.

Les responsables des sections de scouts participèrent à l'entraînement des soldats de l'armée nationale populaire. Les unités sanitaires de l'armée ont également bénéficié de l'expérience des scouts dans le domaine des soins infirmiers et des urgences. Parmi les éléments les plus éminents du mouvement scout, certains ont occupé des postes dans la direction de la Révolution.

Le rôle des scouts pendant la Révolution ne fut pas limité à l'intérieur du pays mais s'étendit également à l'extérieur du pays, dans la mesure où des sections de scouts furent formées en Tunisie et au Maroc et participèrent, au nom de l'Algérie, à diverses activités scouts à Rabat, Tunis, en Allemagne et en Chine.

Pour finir, on peut dire que la Révolution algérienne a trouvé dans les rangs des scouts un réservoir d'hommes qui ont eu l'honneur de tomber au champ d'honneur pour la libération de l'Algérie.





LE 27 MAI 1941: LES SCOUTS MUSULMANS ALGERIENS, SE SOUVIENNENT DE MOHAMED BOURAS



Le 27 Mai 1941, un jour sombre se lève sur Alger, la 2ème Guerre mondiale fait rage en Europe. Il est 05 heures du matin, c'est l'aube, le moment des exécutions sommaires. Un grand patriote, Mohamed Bouras, celui que tous ceux qui ont milité et militent dans les Scouts Musulmans Algériens, considèrent comme le père des Scouts Musulmans Algériens, est fusillé, après d'horribles tortures, avec son compagnon Mohamed Boucheraït, sur le terrain militaire d'Hussein-Dey.

Mohamed Bouras meurt en héros, mais son sacrifice n'a pas été vain.

Il devint un symbole et un exemple pour les générations de jeunes depuis cette date, à ce jour

bessadet

عدد المساهمات : 112
تاريخ التسجيل : 15/11/2012
الموقع : forum el bayadh

http://elbayadh.montadarabi.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum